La tendance, le buzz, l’influence au Maroc (Merendina)

Merendina bad buzz

Partager

Imad Belak
Parlons!

Avec la multitude de médias sociaux disponibles, il est désormais facile de propager une tendance. Un buzz a pour but d’attirer l’attention sur une entreprise, un service, une personne ou un produit, mais le buzz est-il toujours positif ? Le mauvais buzz est-il intentionnel ? Comment gérer un mauvais buzz ? Dans le prochain article, nous reviendrons sur le bad buzz dont Merendina Maroc a été responsable.

Un gâteau Merendina 

Le buzz de Merendina

Début de cette année, la marque des mini-cakes fourrés de chocolat nommé Merendina, une génoise que les Marocains adorent et admirent, a décidé de changer le design traditionnel de la marque avec un nouvel emballage dédié à la Saint-Valentin. Sur le nouveau packaging, on retrouve des messages d’amour en Darija tels que : « KanaBghik » (je t’aime ), « twahachtek »  (tu me manques), « manekderch nsak »(je ne peux pas t’oublier), « ana wiyak wahed »( on est une seule personne), »nta ahssan maandi »( tu es la meilleure personne que j’ai)  et enfin « rak dima f kalbi »(tu es toujours dans mon cœur). 

Le mot buzz écrit sur le mur

Le changement du design a suscité des réactions sur les différentes plateformes de média sociaux sur Facebook et Twitter qui ont critiqué le nouveau packaging qui contenait des phrases inappropriées, indécentes et audacieuses.

En conséquence, un expert publicitaire qui ne veut pas dévoiler son identité réclame que la marque a toujours été cohérente et constante. Le buzz qu’a créé la marque a reçu des avis positifs et des avis négatifs de la part du public. A ce jour, il n’est pas toujours déterminé si la marque voulait préméditement faire du buzz ou non.

La campagne publicitaire de Merendina sous le thème d’amour – un tabou social

Étant donner que le Maroc est un pays musulman, beaucoup de personnes considèrent qu’il est tabou de parler d’amour entre jeunes en dehors des relations formelles et légales. Cependant, on remarque que la marque des mini-cakes fourrés de chocolat “Merendina” a toujours planifié la campagne en sachant tout cela. 

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que Merendina évoque l’amour dans un plan de communication, ce qui nous montre que la marque utilise clairement une stratégie de marketing émotionnel. En 2020, ils ont lancé une campagne avec un rappeur Marocain très connu,dans le but de changer de nom, et leur slogan se lit comme suit : « Khali 9albel idoub » (Laisse ton cœur fondre). 

 campagne publicitaire de merendina

Merendina a été sévèrement jugée pour un certain nombre de facteurs : parce qu’elle a été  lancée le 14 février qui est la journée de la Saint Valentin, cette journée n’est pas reconnue au Maroc parce que c’est tabou de célébrer l’amour ou d’en parler comme précédemment précisé en dehors des relations légales, et la société Marocaine n’est pas habituée à ce genre de campagne. 

Le boycott comme réaction du public au bad buzz 

Lors de la création de contenu publicitaire, les experts doivent tenir compte du contexte, des caractéristiques culturelles de la cible et des canaux de distribution avant de diffuser toute communication. 

Un distributeur estime que l’entreprise devrait mieux positionner ses points de vente pour ne pas perturber l’ensemble de son circuit ; selon lui, le bad buzz de Merendina bimo a affecté la réputation de la maison mère, causant des dommages collatéraux aux autres produits de la marque. Il cite que plus le quartier est populaire, plus l’indignation se fait ressentir en citant  un quartier à Casablanca nommé  » Sidi Othmane”, où se trouvent ses commerciaux, et il nous raconte que les autorités ont demandé à certaines épiceries de reconditionner voir de restituer la marchandise.

En conséquence, Merendina a reçu une réaction négative du public Marocain, l’exemple du groupe d’épiciers Marocains a annoncé le grand boycott sur Facebook dont le thème est : « Si les personnes ne sont pas éduquées, nous les éduquerons ». Ce qui confirme que parler de l’amour en plein public est tabou. 

D’un point de vue social

Les mots dans la sémantique Marocaine, associés à l’amour sont rares,et les mots utilisés pour décrire la violence sont multiples.

Nous avons plus de noms pour appeler un chien que pour décrire nos émotions. Cette observation suggère que la société Marocaine est une société haineuse. Ce n’est pas le reflet exact des circonstances. 

Les Marocains éprouvent des émotions, mais ils n’ont pas le langage pour les décrire. Les Marocains ont un coeur emprisonné dans sa cage thoracique et ne battra probablement pas de sitôt en raison de l’emprisonnement des sentiments, véritable synonyme démoniaque de vulnérabilité, et de la culture de la « Hchouma », synonyme de pudeur maladive. Outre le fait que la jeune génération en mal d’amour, l’exprime clairement et ne semble pas traîner les pieds devant plusieurs générations d’émotions refoulées.

Merendina a fait réagir le collectif « Moroccan Outlaws » qui ne s’est pas privé de rappeler que l’amour dans toutes ses manifestations n’est pas un mal et doit être normalisé. Certains saluent même l’audace de la marque, qualifiant la promotion de Merendina bimo d’initiative de l’entreprise pour éduquer les consommateurs. D’autres soutiennent que l’entreprise devient plus forte en assumant totalement ses convictions et en défiant les conventions sociales en rendant l’amour acceptable.

D’un point de vue marketing

Le marketing émotionnel de Merendina basé sur la campagne “Khali 9albel idoub » (Laisse ton cœur fondre) depuis novembre 2020 ne semble pas lui réussir, ou du moins en ligne avec les objectifs publics qu’elle poursuit.

Le point de vue marketing annonce que le bad buzz de Merendina Maroc correspond parfaitement au thème de la Saint Valentin : le packaging qui est bien conservé est expressif de l’information demandée…Néanmoins ,si la communication est aussi bien gérée, administrée,et bien maîtrisée et si elle s’inscrit dans la continuité de l’opération qui a commencé en 2020, pourquoi l’action à provoquer un problème? Plusieurs hypothèses ont émergé, y compris la géolocalisation omise. Plus la communauté est populaire, plus la résistance est grande. Peut-être doit on concentrer ces opérations sur des canaux de vente plus ouverts à l’information ? Grandes surfaces, petits marchés dans certaines régions…

Conclusion 

En conclusion, si vous voulez en savoir davantage sur la campagne de Merendina, consultez notre blog, et si vous voulez qu’un professionnel crée pour vous une stratégie numérique efficace pour votre marque afin d’éviter tout type de problème, confiez-nous la mise en œuvre de votre stratégie numérique afin de prévenir les problèmes qui peuvent nuire à la réputation de votre marque! Notre personnel est disponible pour vous aider à tout moment.

Subscribe To Our Newsletter

Get updates and learn from the best

agence seo rabat
Marketing Digital

Agence SEO Rabat : Propulsez votre entreprise

À propos Articles récents Parlons! Imad Belak CEO chez Seomaniak Entrepreneur, fondateur de Seomaniak á Barcelone Parlons! Les derniers articles

sea maroc
Marketing Digital

SEA au Maroc: Clés Google Adwords & SEO

À propos Articles récents Parlons! Imad Belak CEO chez Seomaniak Entrepreneur, fondateur de Seomaniak á Barcelone Parlons! Les derniers articles

Besoin d'aide? Chat par WhatsApp