Marketing d’influence: Hier, aujourd’hui et demain.

Marketing d'influence

Partager

Imad Belak
Parlons!

Ces dernières années, le marketing d’influence est devenu la stratégie en vogue pour les marques qui cherchent à élargir leur public, à accroître la notoriété de leur marque et à stimuler les conversions. En fait, 17 % des entreprises consacrent plus de la moitié de leur budget marketing annuel aux campagnes de marketing d’influence en 2021. Et cette tactique s’est avérée si efficace qu’en 2022, 69,8 % des marketeurs prévoient d’augmenter leur budget de marketing d’influence.

Comment en est-on arrivé là ?

à bien y réfléchir, le principe du marketing d’influence ne date pas d’hier. Avant l’apparition des médias sociaux, les gens se fiaient aux publicités imprimées, à la radio et à la télévision pour obtenir des recommandations de produits.

 Cependant, même les tout premiers spécialistes du marketing ont découvert que la présence de personnes influentes dans leurs publicités peut influencer les décisions d’achat des consommateurs.

Aujourd’hui, nous allons retracer brièvement l’histoire du marketing d’influence et évoquer ce que nous réserve (encore) l’avenir

Le chemin vers le marketing d’influence moderne

à bien y réfléchir, le principe du marketing d’influence ne date pas d’hier. Avant l’apparition des médias sociaux, les gens se fiaient aux publicités imprimées, à la radio et à la télévision pour obtenir des recommandations de produits.

 Cependant, même les tout premiers spécialistes du marketing ont découvert que la présence de personnes influentes dans leurs publicités peut influencer les décisions d’achat des consommateurs.

Aujourd’hui, nous allons retracer brièvement l’histoire du marketing d’influence et évoquer ce que nous réserve (encore) l’avenir.

Le chemin vers le marketing d’influence moderne

Phase 1 : Les pionniers

Dès le XVIIIe siècle, les spécialistes du marketing ont tiré parti du pouvoir des personnes influentes.

Josiah Wedgwood était un potier britannique qui, en 1765, a obtenu l’approbation de la reine Charlotte pour ses œuvres de couleurs crème, ce qui lui a même valu le titre officiel de « potier de Sa Majesté ». 

Étant donné que la reine était l’influenceur suprême de l’époque, Wedgwood a tiré avantage de son nouveau statut et a promu sa poterie sous le nom de « Queensware », la première marque de luxe au monde. 

Le soutien royal a catalysé sa marque, et peu après, les gens ont commencé à affluer dans son entreprise pour acheter ses œuvres.

Phase 2 : Personnages de fiction

source : Coca-Cola

L’ère suivante a été marquée par une série de personnages de fiction servant d’influenceurs. Par exemple, l’usage du Père Noël dans la publicité par Coca Cola en 1932. Pour augmenter les ventes de boissons au cœur de la Grande Dépression, Coca Cola a utilisé le personnage du Père Noël pour apporter de la joie pendant cette période difficile, en réorientant son public cible et en aidant les consommateurs à se souvenir des valeurs positives de l’entreprise.

Quelques décennies plus tard, dans les années 1970, des marques ont encore inventé des personnages fictifs, comme « Little Mickey de Quaker Oats, afin d’influencer les décisions des consommateurs. Dans la célèbre publicité de la marque nommée « Mikey Likes It », on voit un garçon difficile à satisfaire appelé Mikey appréciant les céréales Life de Quaker Oats.

 La marque voulait que son public cible s’identifie au garçon et se dise : si Mikey aime ça, alors moi aussi j’aimerai ça, et cette publicité a connu un grand succès et a décroché un Clio Award en 1974 et est restée à l’antenne pendant 13 ans.

Phase 3 : le soutien des célébrités

Ensuite viennent les parrainages de célébrités. Contrairement aux personnages fictifs comme le Père Noël et Mikey, les célébrités sont de vraies personnes qui ont de vraies préférences et qui sont très populaires en raison de leur notoriété.

Par conséquent, elles ont le pouvoir de persuader les consommateurs d’acheter les produits qu’elles soutiennent. C’est pourquoi des marques comme Nike et Pepsi ont engagé des partenariats avec des célébrités pour qu’elles promeuvent leurs produits, en contrepartie de la publicité.

Cependant, le recours aux célébrités a rapidement perdu de son efficacité, les gens ne pouvant pas toujours s’identifier à leur style de vie exagéré.

Phase 4 : la télé-réalité

Ce qui a réellement fait fusionner la vie sur les écrans et la vie réelle, ce sont les émissions de télé-réalité, notamment The Bachelor et Keeping Up With The Kardashians. Que nous l’admettons ou non, la plupart d’entre nous sont attirés par les personnages de la télé-réalité. 

Du fait que ces émissions ont pour principe de représenter la réalité, les stars sont perçues, en quelque sorte,comme plus proches et plus authentiques que les célébrités traditionnelles.

En raison de leur célébrité soudaine et à la fidélité des téléspectateurs, les personnages de la télé-réalité ont ouvert la porte à ce qu’on voit aujourd’hui.

Cela nous amène à…

Phase 5 : le marketing d’influence

Avec l’apparition des plateformes de médias sociaux comme Facebook, Instagram, Twitter et YouTube, les gens ont rapidement commencé à partager leur vie quotidienne en ligne. 

Bien évidemment, les personnes célèbres – comme les célébrités, les stars de la télé-réalité et même les blogueurs, ont attiré de nombreux fans sur les médias sociaux grâce à leur popularité. 

Cependant, un tout nouveau phénomène s’est rapidement émergé : des personnes « ordinaires » ont commencé à attirer un grand nombre de followers, grâce à leur contenu et à leurs interactions étroites avec leurs abonnés.

En effet, ces personnes ordinaires ont pu devenir des influenceurs en raison de leur pouvoir à influencer les décisions d’achat et le comportement de leurs audiences.

Les influenceurs nous ressemblent plus que les célébrités et même les stars de la télé-réalité. La plupart d’entre eux ne possèdent pas de grandes villas ni ne se déplacent en jet privé. 

Au contraire, ils publient du contenu réaliste sur le meilleur, le pire et l’horrible de leur vie. Cette authenticité constante leur a permis de gagner la confiance et la crédibilité de leurs fans.

Au fur et à mesure que les influenceurs se sont imposés, les marques ont commencé à tirer parti de leur influence en leur offrant des produits gratuits (et parfois même une rémunération) et en leur demandant d’en parler à leur public.

Cette tactique a fini par devenir cette industrie que nous connaissons et apprécions : le marketing d’influence.

La situation actuelle du marketing d’influence

En 2022, nous sommes à l’apogée du marketing d’influence. Aujourd’hui, les communautés digitales ont tellement régné sur le monde du business qu’au sommet de chaque communauté se trouvent les influenceurs.

Vous n’êtes toujours pas totalement d’accord?  jetez un coup d’œil à ces chiffres :

1. Le secteur du marketing d’influence atteindra 16,4 milliards de dollars en 2022

2.  Le commerce social atteindra 958 dollars de chiffre d’affaires en 2022 et constitue l’une des principales tendances qui influencent le marketing d’influence en 2022.

3. Les marques dépensent plus de 100 dollars par contenu créé par un influenceur.

4. 70 % des spécialistes du marketing mesurent le retour sur investissement à partir de leurs campagnes d’influence.

5. 4 marques sur 5 utilisent Instagram pour le marketing d’influence.

6.70 % des adolescents font plus confiance aux influenceurs qu’aux célébrités traditionnelles.

source : Influencer marketing hub

Par conséquent, le marketing d’influence est devenu une excellente alternative pour les marques qui visent à attirer l’attention des clients, à éduquer les consommateurs, à générer du contenu de qualité et à stimuler les ventes.

Mais que nous réserve l’avenir ?

L’avenir du marketing d’influence c’est : Les communautés

Malgré le succès avéré du marketing d’influence, on entend souvent parler de fraude et d’inauthenticité dans le secteur.

Et même si la plupart des influenceurs cherchent toujours à être plus transparents et sincères avec leur public.

Les discours sur la « mort du marketing d’influence » ne cessent de circuler.

Si l’on ajoute à cela l’évolution constante du monde des médias sociaux (Instagram qui cache des likes, l’essor de TikTok, etc.). 

L’avenir du marketing d’influence reste incertain.

Les marques les plus avisées ont compris qu’il était temps de changer.

C’est pourquoi elles ont élargi leurs efforts de marketing d’influence en communiquant avec leur communauté de façon directe. 

Cela ne veut pas dire qu’il faut cesser de collaborer avec les influenceurs. Il s’agit plutôt de faire participer davantage de membres de la communauté en tant que partenaires de la marque.

En somme, une communauté de marque est composée de sept catégories de membres, qui ont tous une valeur ajoutée sous différentes formes. Il s’agit de :

  • Les influenceurs
  • Les clients
  • Les créateurs
  • Les ambassadeurs
  • Les experts
  • Les affiliés
  • Les employés

Rappelez vous qu’au cœur de toute campagne ou stratégie de marketing réussie se trouvent l’authenticité et la crédibilité. C’est pour cette raison que même des personnages fictifs comme le Père Noël et Mickey de Quaker Oats ont pu influencer le public. 

En outre, les médias sociaux sont accessibles et tout le monde a maintenant la possibilité d’influencer les décisions et les comportements d’achat de ses pairs, surtout lorsqu’il s’agit de véritables fans passionnés par la marque.

Êtes-vous prêt à créer votre communauté ? Fixez un rendez-vous pour élaborer une stratégie avec Ses Maniak, l’expert en marketing digital 

Subscribe To Our Newsletter

Get updates and learn from the best

agence seo rabat
Marketing Digital

Agence SEO Rabat : Propulsez votre entreprise

À propos Articles récents Parlons! Imad Belak CEO chez Seomaniak Entrepreneur, fondateur de Seomaniak á Barcelone Parlons! Les derniers articles

sea maroc
Marketing Digital

SEA au Maroc: Clés Google Adwords & SEO

À propos Articles récents Parlons! Imad Belak CEO chez Seomaniak Entrepreneur, fondateur de Seomaniak á Barcelone Parlons! Les derniers articles

Besoin d'aide? Chat par WhatsApp